Photo de Ruma  Bose

Au programme :

Ruma Bose

Entrepreneure, investisseure, auteure et philanthrope

Née et éduquée à Trois-Rivières au sein d’une des premières familles d’immigrants d’origine indienne de la région, Ruma Bose est la fille du professeur Tapan K. Bose (l’un des scientifiques les plus importants du Québec, figure marquante de la recherche à l’Université du Québec à Trois-Rivières et fondateur de l’Institut de l’Hydrogène du Québec). Ruma est une gestionnaire, une entrepreneure en série, une auteure et une investisseure, tant en capital de risque qu’en capital philanthropique. Elle a obtenu son diplôme universitaire de premier cycle à l’Université Mount Allison du Nouveau-Brunswick, et son MBA de l’Université Dalhousie en Nouvelle-Écosse.

Jusqu’à tout récemment, Ruma était membre du Comité de gestion de Chobani, le plus important manufacturier de yoghourt aux États-Unis, où elle occupait plusieurs rôles de direction, y incluant celui de présidente du fonds de capital de risque de la compagnie, Chobani Ventures, de présidente des activités philanthropiques de la Chobani Foundation et de directrice des Initiatives Stratégiques de la compagnie, se rapportant directement au Président du Conseil, Président de l’entreprise et Chef de la direction, monsieur Hamdi Ulukaya. En 2014, elle planifia et implanta le lancement de «Tent», la fondation philanthropique personnelle de monsieur Ulukaya. En tant que présidente de Tent, Ruma orienta l’action de la fondation dans la lutte au problème de la crise des réfugiés, un domaine dans lequel Tent devint rapidement un des leaders philanthropiques mondial.

Ruma est co-auteure d’un bestseller international, traduit en huit langues, intitulé «Mother Teresa, CEO». Le livre décrit la gestion et la philosophie de direction de Mère Térésa, avec qui Ruma a travaillé à Calcutta durant ses années d’étude. Le livre explique aussi comment ces principes peuvent être appliqué à la gestion et à la direction de toute entreprise, peu important qu’elles soient à but lucratif ou non-lucratif.

Ruma a occupé plusieurs postes de direction au sein de compagnies en croissance. Elle a été présidente et co-chef de la direction de Sprayology, une compagnie pionnière dans le domaine de l’homéopathie. Elle a été présidente de Vicent Longo Beauty, où elle s’est occupée de la croissance internationale de la marque. Elle a aussi été directrice principale (senior director) de Roseworth Capital, où elle investissait dans le secteur de la vente au détail. Afin de montrer qu’on peut générer un avantage concurrentiel en traitant bien les employés dans des secteurs où cela arrive rarement, Ruma co-fonda (et vendit plus tard) Finishline Floors, qui devint rapidement une compagnie d’envergure nationale, aux États-Unis, avec des bureaux dans plus de vingt états différents à travers le pays.

Ruma participe fréquemment à toutes sortes d’événements en tant que conférencière ou présidente de panel. Elle a parlé entre autres au “Forbes 100 Most Powerful Women’s Summit”, au “World Humanitarian Summit”, au “World Economic Forum”, au “Banff Forum” ainsi qu’aux “Nations Unies”. Elle a fait l’objet d’articles dans de nombreuses publications internationales parmi lesquelles “The Economist”, le “Wall Street Journal”, le “Fast Company”, le “Financial Times”, le “L.A. Times”, le “Business Insider”, “Bloomberg”, le “National Post”, et de façon particulièrement importante pour elle, “Le Nouvelliste” de Trois-Rivières.

En 2015, Ruma a reçu le “Humanitarian Innovation Award” aux Nations-Unies pour sa contribution aux objectifs de développement durable de l’Organisation par le moyen de l’entrepreneuriat et de l’innovation. Elle agit comme mentor auprès de plusieurs jeunes entrepreneurs et leaders sociaux. Elle est membre de la “Young Presidents’ Organization (YPO)” et siège au comité aviseur de “Purpose Capital”, d’”Anthrotonix”, de “Fonderie 47” et de “Overture Holdings”. Elle est membre du comité aviseur de “Canadan 2020” ainsi que du “Global Entrepreneurs’ Council” de la “Fondation des Nations-Unies”.

Ruma est active auprès du Forum économique mondiale de Davos, en tant que conseillère auprès de son “Family Business Forum” et de son “Next Generation Forum” ainsi qu’en tant que membre du “Expert Network” du Forum de Davos. Elle est une des ambassadeures mondiales de l’Association mondiale des guides et éclaireuses (“World Association of Girl Guides and Girl Scouts”), une association centenaire qui chapeaute des associations nationales dans plus de 140 pays dans le monde et qui dessert plus de 10 millions de jeunes filles. Ruma siège enfin au comité des gouverneurs des deux organisations suivantes : (i) “Global Dignity”, une initiative du prince héritier de Norvège, le prince Haakon, et (ii) “Shad Valley”, le programme canadien de réputation internationale qui soutient la formation en sciences et en entrepreneuriat des étudiants de niveau secondaire les plus talentueux.