Photo de Éric  Forest

Éric Forest

Membre du Sénat du Canada
Ancien maire de Rimouski et président de l'UMQ

Depuis plus de 40 ans, Éric Forest travaille au développement de l’Est-du-Québec. Maire de Rimouski de 2005 à 2016, il a mobilisé le milieu rimouskois dans le cadre d’un plan stratégique qui guide le développement d’une communauté respectueuse et solidaire. Sous son leadership, Rimouski est maintenant reconnue comme une des villes où il fait bon vivre au Canada, dotée d’une forte vitalité culturelle et d’une structure économique axée sur l’économie du savoir. Sa première incursion en politique fut à l’âge de 27 ans, comme conseiller à la ville de Pointe-au-Père – il y a été élu maire deux ans plus tard. Après un passage dans le monde des affaires, comme copropriétaire et vice-président d’une concession automobile, il est revenu à la politique en 1994, à titre de conseiller à la Ville de Rimouski avant d’y devenir maire. De 1995 à 2005, il a été vice-président et directeur général du club de hockey l’Océanic où il s’est donné l’objectif de faire de l’Océanic un instrument de cohésion sociale pour tout l’Est-du-Québec. Durant ses mandats de maire, il a été président de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) pendant près de quatre ans, de 2010 à 2014, dans un contexte de crise de confiance majeure des citoyens envers leurs élus municipaux. Son engagement a contribué à solidariser le monde municipal en organisant deux sommets provinciaux qui ont mené à la rédaction d’un Livre blanc sur l’avenir des municipalités. Pendant son mandat de présidence, il a aussi mis sur pied un projet d’insertion socio-professionnelle qui permet à plusieurs jeunes des centres jeunesse de vivre une expérience de travail enrichissante au sein de l’équipe municipale de leur ville. En 2014, il a été Récipiendaire du prix Jean-Paul L’Allier qui vise à honorer un élu québécois s’étant distingué par sa vision, son leadership et ses réalisations en urbanisme et aménagement du territoire. M. Forest est très engagé dans plusieurs causes sociales et il s’est particulièrement investi pour l’implication des jeunes et des femmes en politique, dans le cadre de ses fonctions à l’UMQ et au mouvement L’Effet A.
M. Forest a été nommé au Sénat du Canada le 23 novembre 2016 comme sénateur indépendant. Il siège actuellement au comité sénatorial des finances nationales, au comité sénatorial sur la modernisation du Sénat ainsi qu’au comité sénatorial des pêches et des océans.